Palmarès‎ > ‎Presse‎ > ‎

JPG 06/02/09

Endurance équestre : sensations à Argentan , article publié le Fri, 06 Feb 2009


Erwan Serrand et Aragon de La Varde comme une fusée
Erwan Serrand a mené Aragon de La Varde à la victoire sur le CEI** d’Argentan. Une confirmation des qualités de l’étalon qui avait déjà brillé à Huelgoat. Beau retour de Fabrice Creignou avec Dune d’Azat, auteurs précédemment aussi d’une belle course dans les montagnes bretonnes et qui prennent la deuxième place après un sacré sprint sur l’hippodrome. La troisième revient à Annick Thépault et Ourmak Ar Veuzic. Mêlée à cette belle arrivée à quatre, Caroline Paul et Lamtara de Kerleau ont franchi la ligne presqu’en même temps et remportent l’épreuve Amateur élite. La deuxième en est Claire Guigneux sur Kabyl à huit minutes et le troisième Olivier Bocher avec Luciole ar Gow à onze minutes.
Une belle course bien disputée que les 119 km d’Argentan qui de la plaine au pays d’Auge ornais en passant par le Haras du Pin offrent une belle variété de paysages. Au total, ils étaient quinze partants sur le CEI** et 39 en Amateur élite. Les deux épreuves confondues, ils étaient encore une bonne douzaine à se tenir à peu d’écart à l’arrivée de la troisième boucle. De fait, dès le départ de la quatrième les prétendants à la victoire ont formé un groupe assez homogène qui s’est étiolé au fil des kilomètres menés à grand train. Pour ne plus être que quatre, ils ont mis le turbo tandis que se voyant distancés certains ont ralenti le rythme.
A cet impitoyable jeu de la vitesse trois concurrents ont approché les 19 km/h sur cette dernière boucle de 20 km au départ et à l’arrivée du bel hippodrome. Caroline Paul, partie légèrement après les trois premiers, s’est montrée la plus rapide avec Lamtara de Kerleau. Mais elle n’a pas disputé le sprint avec son hongre anglo-arabe de neuf ans, un fils de Ramoth. La jeune cavalière finistérienne inscrite dans la catégorie Amateur élite, remportant sa course, a finalement préféré laisser les bien décidés trois “pros” s’expliquer quelques toutes petites secondes devant.

Un superbe sprint

On ne se lasse pas de voir ces incroyables sprints après tous ces kilomètres parcourus en endurance. C’est un véritable émerveillement que cette puissance jaillissant de ces magnifiques chevaux qui en ont encore sous le pied, comme le disent leurs cavaliers flottant au vent heureux.
Le plus irrésistible fut Aragon de La Varde, deuxième plus rapide sur la boucle derrière Lamtara. Son cavalier Erwan Serrand pressentait ce jour depuis la performance de l’étalon arabe troisième du réputé CEI** d’Huelgoat. Toujours bien placé tout le long de la course, c’est sans coup férir qu’il a placé son estocade à l’arrivée. Alors que galvanisés par sa vue les trois prétendants fondaient sur la ligne, Aragon ayant l’avantage, Fabrice Creignou a fait sentir le souffle brûlant des naseaux de Dune d’Azat à Erwan Serrand. Lâchant aussitôt le dernier étage de la fusée, le jeune cavalier d’Ille et Vilaine s’est trouvé propulsé au firmament. Encore en apesanteur et goûtant l’ivresse de la victoire, il dit avoir eu peur de voir s’échapper la coupe d’ambroisie mais Aragon était hors d’atteinte. Une ode à Jupiter, il composa certes oui !
Sentant bon le sable chaud toutes légions hurlantes, le général Fabrice Creignou signe un brillant retour sur le champ de bataille. La déception de son coup d’Etat manqué a vite été effacée par les lauriers de la meilleure condition après la course. Gloire donc à l’étalon arabe de Dorothée Rossez qui pourra aussi s’asseoir à la table des Dieux de l’Olympe.
Telle Diane chasseresse surgissant du bocage normand tout au long de la course pour décocher les flèches de la victoire, Annick Thépault n’est pas passée loin de l’immortalité avec Ourmak Ar Veuzic. Un beau mâle aussi qui a permis à sa cavalière d’être toujours aux avant-postes avec une excellente récupération et même la meilleure avec 5’49’’ au total. Elle était partie devant les deux autres auriges, mais préservant le jeune produit maison de huit ans, elle n’a tourné “qu’à” un peu moins de 18 km/h dans l’ultime arène. Dès lors, rejointe par les deux prodiges elle a livré une bataille des plus héroïque pour le plus grand bonheur des spectateurs. Et le sien aussi puisque très heureuse de cette troisième place à une et deux secondes derrière les deux vaillants guerriers peu enclins à ne pas enflammer le stade.

Des Amateurs en force

C’est dans la catégorie Amateur élite qu’il y avait le plus de concurrents. Honneur soit donc rendu à Claire Guigneux qui prend donc la deuxième place avec Kabyl. Elle confirme ainsi les belles disposition de ce hongre arabe de dix ans, quatrième déjà sur la 130 VLAE de Plésidy avec la jeune cavalière de Loire-Atlantique. Le couple, arrivé huit minutes après Caroline Paul et Lamtara de Kerleau, a franchi la ligne juste après Gaelle Ollivier-Jacob et Kandy Armor qui prennent de leur côté la quatrième place du CEI**. Et aussi la troisième meilleure condition. La deuxième étant attribuée Lamtara de Kerleau.
Autre animateur de la journée, Olivier Bocher qui s’est vu confier avec succès Luciole Ar Gow qu’il fait monter sur la troisième place et la septième au scratch à treize minutes des premiers.
Les observateurs auront aussi beaucoup remarqué la volonté de Valérie Capelle qui a figuré en tête avec Ramshah F qu’elle classe finalement quatrième de la VLAE et huitième au scratch à 15’. Dans les premiers, nous ne saurions oublier Evelyne Bouyé, cinquième du CEI** avec Kiva Charrière à 22’. Et aussi Dominique Daniel, cinquième Amateur et 10ème au scratch à 26’ avec Wiosna.
Hommage aussi à la dernière de la VLAE où il y eut 19 classés (9 sur le CEI). La sympathique Margot Chartier qui voltigeait non sans élégance sur El Iro de Luz.

Pierre Jambou

Un compte-rendu des épreuves d'endurance équestre (120 km, CEI** et Amateur élite) d'Argentan (Orne) courues le 26 juillet 2008