Palmarès‎ > ‎Presse‎ > ‎

La vie quercynoise

Accueil > Non catégorisée > Montcuq : Le suspense au rendez-vous des « 2 jours de Montcuq »
 

8 novembre 2013 - 11h44

Montcuq : Le suspense au rendez-vous des « 2 jours de Montcuq »

37e édition de la course équestre.

Montcuq Les 2 premiers Klervi Lefevre et Nicolas Ballarin avec l'éleveuse de la jument vainqueur
 
Par notre correspondant

Les 2 et 3 novembre derniers, la 37e édition des « 2 Jours de Montcuq », course d’endurance équestre de renommée internationale, organisée par la COCEEL, présidée par Pierre Passemard, a tenu toutes ses promesses.

Au premier jour de l’épreuve, ce sont 78 cavaliers, de neuf nationalités différentes qui se sont élancés de Montcuq, et ont traversé les communes de Castelnau-Montratier et de Labastide-Marnhac. Au terme de ce premier jour, le podium fut le suivant.

3e : Enora Boulenger, de St-Paul-de-Loubressac, vainqueur de l’épreuve en 2011. Elle était montée sur Quadjy de Galonne, cheval arabe âgé de neuf ans ;

2e : Ingrid Toniazzo, venant de Montpellier, sur Oziris de Galonne, cheval arabe âgé de onze ans ;

première de ce premier jour : Emilie Lambert, venant de Languedoc-Roussillon, qui était montée sur Siam de Fontnoire, cheval arabe âgé de neuf ans.

Signe de la rudesse du parcours, ce sont plus que 62 cavaliers qui s’élançaient de Montcuq, au dimanche matin. À l’arrivée au camping de « la Tuque », situé à Bélaye, à la mi-journée, les trois premières places se jouaient entre celles de la veille.

Le classement a été totalement bouleversé, dans les derniers instants de la course.

La troisième est Barbara Lissarague, championne du monde de la discipline en 2003, par équipe, et en 2005 en individuel, vainqueur des « 2 Jours » en 2002. Elle montait, cette année « Preume de Faute », cheval arabe âgé de dix ans.

Le second de cette édition 2013 est Nicolas Ballarin, venant de Valence d’Agen (82), sur son cheval arabe « Lemir de Gargassan », âgé de 14 ans.

La grande vainqueur de cette 37e édition des « 2 Jours de Montcuq » est la jeune bretonne Klervi Lefevre. Il s’agissait de sa deuxième participation aux « 2 Jours de Montcuq ». L’an passé, elle avait fini à la 5e place, ce qui était bien pour une première. Cette année, elle montait la jument pur sang arabe « Monia de Montamel ». C’était la cinquième fois qu’elle montait cette jument.

Klervi Lefevre, qui est par ailleurs entraîneuse de cheveux d’endurance en Bretagne, est ravie d’avoir remporté les « 2 Jours de Montcuq », et réfléchit à une troisième participation, l’an prochain.

Pour Pierre Passemard, « les 2 Jours de Montcuq » est l’une des rares courses, à avoir un tel niveau de difficulté, où il n’ya pas de récompense financière pour les vainqueurs. Mais, le plus important est que le cheval bien classé, dans cette course bien cotée, peut voir sa valeur doublée, et le cavalier gagne en reconnaissance internationale, et peut être sélectionné en équipe de France de la discipline.

Rendez-vous en novembre 2014, pour une 38e édition, avec toujours autant de succès…