Palmarès‎ > ‎Presse‎ > ‎

ouest france 21/06/2010

Ouest-France
Actualité Sports
lundi 21 juin 2010

Equitation : Le pari gagnant de Philipe Tomas et Pacha de Barançon

Philippe Tomas, sur Pacha de Barançon, a trouvé les ressources  nécessaires pour placer une attaque à 4 km de l'arrivée et s'imposer  ainsi avec autorité. : Xavier Bonny
Philippe Tomas, sur Pacha de Barançon, a trouvé les ressources nécessaires pour placer une attaque à 4 km de l'arrivée et s'imposer ainsi avec autorité. : Xavier Bonny

Endurance 110 km à Corlay. En plaçant une attaque à 4 km de l'arrivée, le Toulousain Philippe Tomas prenait un risque. Calcul payant, son cheval Pacha de Barançon avait les réserves pour s'imposer avec autorité.

« J'ai un peu joué avec le feu en attaquant Enora Boulanger et Klervi Lefevre assez loin de l'arrivée, mais je ne me suis pas brûlé. Tout est bien qui finit bien ! »

Lui qui n'avait pu disputer le championnat de France la veille, son autre cheval s'étant blessé, Phippe Tomas craignait de repartir de Corlay sur un constat d'échec. Avec Pacha de Barançon il lui restait la dernière épreuve du jour, longue de 112 km, et de surcroît qualificative pour le championnat du monde des 7 ans, pour se refaire.

Troisième à partir une minute derrière Enora Boulenger dans le quatrième et dernier circuit, ses chances étaient intactes. En fait, ils étaient encore une dizaine à pouvoir prétendre à la victoire d'une épreuve qui avait débuté à 7 heures du matin. Sous un chaud soleil les chevaux après 50 minutes de récupération repartaient pour un dernier circuit qui s'annonçait impitoyable.

Un final tactique

Partie la première, Enora Boulanger sur Skadur attendait sagement le groupe de poursuivants tandis que Vincent Auffret sur Saida de l'Aulne perdait toutes ses chances pour s'être présenté en retard au départ. Si bien qu'après trois kilomètres c'est un groupe de quatre cavaliers qui attaquait de conserve les dernières difficultés.

En longeant l'étang, à 4 km du poteau, Philippe Tomas forçait l'allure de Pacha de Barançon, Enora Boulenger sur Skadur tentait de résister en compagnie de Klervi Lefevre, la cavalière de Tahira el Numizki, tandis que Phelkane de Lamotte, drivé par Romain Laporte, cédait du terrain.

Dans la mesure où l'épreuve était également qualificative, sur invitation, pour le mondial des 7 ans, il convenait de ménager sa monture pour ne pas tout compromettre. Dans ce final tactique Tomas s'était montré le plus habile. Il rentrait sur l'hippodrome avec 200 m d'avance, écart qu'il accentuait dans une dernière ligne droite triomphale, sur une Enora Boulenger qui avait joué la prudence.

« Je pensais avant tout à la qualif pour les mondiaux de Compiègne, c'est pourquoi je n'ai pas cherché à le suivre lors de son attaque à l'auberge, je l'ai toujours gardé en vue, et si je n'ai pas gagné, je constate que mon cheval a terminé plus frais », se consolait la compagne de Grégoire Tilquin, sacré la veille champion de France. Pour elle, le fait de terminer première de la sélection pour le mondial, après passage devant les véterinaires, constituait un beau lot de consolation.

Résultat des 112 kilomètres, 2 étoiles : 1. Ph. Tomas sur Pacha de Barançon 6h 11' 56 ; 2. Boulenger sur Skadur, 6h 12' 29 ; 3. K. Lefevre sur Tahira El Numizki 6h 14' 29 ; 4. R. Laporte sur Phelkane de Lamothe 6h26'24 ; 5. D. Le Guillou sur Zannouba 6h28'57 ; 6. A. Detrez sur Panuskir El Fedji 6h39'22 ; 7. C. Riou sur Fazilk 6h39'22 ; 8. F. Creignou sur Khalina de la Roche 6h39'22 ; 9. V. Auffret sur Saida de l'Aulne 6h39'33 ; 10. M. Renard sur Must Armor 6h 43'42.

Ouest-France